• Indignation des juifs Nord-américains pour des actes du sionisme dévoyé.

    Juifs nord-américains offusqués par des pubs israéliennes Des pubs incitant les juifs américains à s’installer en Israël, et un Rabbin fait retirer des sapins dans l’aéroport de Seattle-Tacoma (Washington).

    Par N.E. Tatem avec ARGOTHEME Site de ARGOTHEME.        

    Cet article a été publié par POPULISCOOP POPULISCOOP -scoop populaire- Ecrire et publier un article. -Scoop Populaire

    Cliquez Pour  l'article / VOCALISATION POUR NON-VOYANTS

    Alors que le président Barack Obama a totalement reculé sur ses idées de voir un Etat palestinien avant la fin de l’année 2011, Israël continue la spoliation des palestiniens par la colonisation construisant de nouveaux logements sur des territoires volés. Cependant les sociétés nord-américaines ont été traversées dernièrement de faits majeurs. Des actes réprouvés puisque d’insoutenables agressions, qui contredisent la politique officielle créée par le sionisme colonisateur au nom des juifs et dans des pays qui soutiennent l’Etat hébreu.
    Dans leur ensemble, les débats préélectoraux sur le Proche-Orient ne se contredisent pas réellement. Aux USA notamment, ils esquissent un sujet crucial dans la campagne électorale de 2012 et qui se dit pareillement aussi en France. Donc les projecteurs grandement orientés actuellement sur les débats, de ces échéances électorales, éclairent sur la teneur des tendances. Ils portent de songer à la paix pour le plus vieil conflit du Monde.

    Ce contexte où la conscience nord-américaine reste vissée à la médiatisation qui confectionne une image faisant des criminels de guerre de Tsahal des enfants de cœur, vient de révéler que les gens commencent à se plaindre d’une manière plus intransigeante.

    Des faits viennent étayer que les citoyens, notamment juifs, sont choqués du comportement d’Israël et des religieux juifs qui transgressent tant la communion sociale collective que l’esprit du vivre ensemble. Ce dernier étant un fondement d’équilibre et de quiétude collective nécessaire et inaliénable pour la stabilité et l’évolution. Les plus marquants des actes qui ont offusqué les opinions dans ces régions de l’Amérique, pourtant habituées à la défectuosité de la vérité à propos des affres vécus par les palestiniens, ont eu lieu en cette fin de l’année 2011.

    En entrant dans un processus de perception différente du passé, à l’égard des comportements insolents et protégés par l’intangibilité de l’accusation galvaudée en occident, de l’antisémitisme devenue désuète aux yeux des citoyens offusqués, canadiens et habitants du nord des USA prennent distance des anciennes corruptions. Les populations entendent aussi parler des discriminations des femmes au sein même d’Israël, donc ne s’imaginent guère que les palestiniens peuvent en échapper à l’apartheidimposé par le colonisateur.

    Si la transparence est lancée sur les discours politiques de précampagne, pour comprendre les positions et l’avenir de cette région du monde qui a des retombées partout sur Terre de part l’entretien du conflit, il en demeure désormais que le suivi des populations est plus présent que par le passé. Les récepteurs des actualités, des médias classiques, étaient par le passé dans l’impossibilité de réagir directement, il fallait écrire ou se présenter au niveau des médias. Via le Web et la communication sociétale moderne, les opinions réagissent plus instantanément et contribuent à la clarification des enjeux.

    Dernièrement deux affaires sont apparues comme des agacements causés par certains juifs, désignés comme orthodoxes et Israël. En parler, nous fait redouter, auprès de POPULI-SCOOP, l’accusation d’antisémitisme.

    Les deux 1ers faits de novembre :

    D’abord il y a eu d’abord une série de pubs du gouvernement israélien visant à inciter les quelque deux millions de juifs israéliens établis aux États-Unis, appel fait aussi aux juifs tunisiens, à rentrer dans leur pays d’origine, qu’est Israël selon le message. Dans la première pub, une enfant dit à ses grands-parents israéliens, via Skype, qu’elle célèbre la fête de Noël plutôt que celle de Hanoucca. Et dans la seconde un père reste sourd aux appels de son fils qui lui dit « daddy » mais réagit promptement lorsqu’il entend le mot israélien pour père : « abba ». Une troisième publicité intitulée « Christmas » a étéretirée de Yutoub, ci-après les deux autres :

    1-

    2-

    Les Fédérations juives d’Amérique du Nord ont vivement condamné ces pubs LIRE ICI. Ces dernières laissent entendre que les juifs israéliens et leurs enfants risquent de perdre leur identité nationale s’ils restent aux États-Unis ou marient des juifs à des américains. Dans la presse, on peut lire sur les pages du Washington Post l’article de Jeffrey Goldberg ici à propos de cette controverse. Le rédacteur a résumé ainsi : « Le message est, Chers juifs américains, merci de votre lobbying pour l’aide militaire américaine… mais s’il vous plaît, tenez-vous loin de nos fils et de nos filles. »

    2ème fait :

    Les neuf arbres de Noël qui avaient été installés dans l’aéroport international de Seattle-Tacoma (Washington) ont été enlevés samedi 17 Décembre 2011, en raison de la plainte d’un rabbin qui demandait qu’une menorah géante soit également exposée.


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :